© 2016 - 2019 BAOBAB EXPRESS.

L’ENTREPRENARIAT SOCIAL, LA PREOCCUPATION NUMERO 1 D’AFRICAN DRIVE
De nos jours, la mobilité est l’un des défis les plus importants auquel les pays africains sont confrontés. Les régions rurales et reculées sont particulièrement difficiles d’accès. De ce fait, il n’est pas aisé pour les populations locales de se déplacer d’un endroit à l’autre. Et ceci est valable pour les transports de marchandises. Les possibilités limitées de transport constituent une entrave au développement économique de ces régions. Les véhicules, qui circulent sur un réseau routier encombré, ne sont d’ailleurs pas adaptés à l’état trop peu agréable des voies. Surchargés, ils roulent sans tenir compte de la consommation en carburant, polluent l’environnement et sont aussi les premières causes des accidents de circulation. Dès lors, des entrepreneurs motivés et des organisations, ayant une certaine expérience de l’Afrique, ont décidé de créer l’entreprise belge « AFRICAN DRIVE ». En collaboration avec les entrepreneurs africains locaux, AFRICAN DRIVE entend mettre sur pied, pour les personnes comme pour les marchandises, un transport sûr, ponctuel, confortable, écologique et moins onéreux.

« BAOBAB EXPRESS » est le projet pilote développé au Bénin par AFRICAN DRIVE, vers la fin de l’année 2013. C’est un concept unique qui a pour but de :

  • Satisfaire les besoins d’un transport public développé et peu ordinaire en Afrique,

  • Stimuler l’entreprenariat des promoteurs de transport locaux,

  • Amener à prendre conscience de l’importance de la sécurité des personnes et de l’environnement.

A l’heure actuelle, vingt et sept (27) bus dont BAOBAB Express assure l’exploitation, relient les villes du Bénin.

En effet, ces véhicules parcourent environs dix mille (10.000) kilomètres et déplacent en moyenne neuf cent (900) personnes en toute sécurité. Ces voyageurs ont le choix entre deux (02) types de services de bus à horaire fixe à savoir:

  • Des lignes reliant les marchés locaux et permettant aux petits fermiers, aux artisans et aux commerçants de mettre en vente leurs produits dans les villages environnants.

  • Des services « Express » inter-urbains reliant la ville de Parakou et les zones urbaines du Bénin, telles que :

 Malanville, Kandi, Ségbana, Banikoara, Tanguiéta, Natitingou, Djougou, N’Dali, Nikki, Ouèssé, Savè, Bantè, Savalou, Dassa, Bohicon, Abomey, Azovè, Lokossa, Kétou, Bassila,Ouidah, Pahou et Porto Novo ; et donc une couverture nationale.

Par ailleurs, AFRICAN DRIVE à travers ce projet met en concurrence les constructeurs automobiles et les fournisseurs pour la conception des bus adaptés au contexte africain, tant du point de vue fonctionnalité que du point de vue économique et écologique. Ceci étant,  ces constructeurs devront proposer des bus de 15 à 40 places, capables de traverser des terrains difficiles, avec un entretien facile et ne nécessitant que des connaissances mécaniques de base; présentant des perspectives de financement abordables pour les entrepreneurs locaux. La compagnie ne cesse de gagner en confiance et en notoriété au Bénin et la demande de création de nouvelles lignes augmente à mesure du temps.

Bien que BAOBAB Express soit une entreprise commerciale, les objectifs de son business model renferment également une dimension sociale et solidaire. La marge bénéficiaire réalisée est, en partie, réinvestie dans le social et pour la communauté. Une de ces initiatives consiste en l’aménagement d’installations sanitaires et d’eau potable aux différentes destinations. Au siège de BAOBAB Express à Parakou il existe un guichet pour l’achat des billets et une salle d’attente, un parking suffisamment spacieux avec à la clé un professionnalisme avéré et très apprécié.
BAOBAB Express ne cesse de croître et d’alimenter son business model par des initiatives innovantes afin que l’offre et la collaboration correspondent au mieux aux besoins locaux :

  • Des partenariats innovants ont été conclus avec des indépendants locaux, ce qui a permis à des concurrents, tels que les motos-taxis de devenir désormais des partenaires de BAOBAB Express.

  • La consommation de gasoil est l’un des plus importants facteurs de succès de ce projet.

C’est la raison pour laquelle BAOBAB Express organise des formations spécifiques pour les chauffeurs afin d’optimaliser leur style de conduite et d’être aussi parcimonieux que possible avec le carburant. Des motivations ont été également mis en jeu pour les conducteurs qui consomment moins de carburant. Grâce à ces mesures, la consommation de diesel a déjà diminué de 20% en moyenne.

  • En achetant des bus de plus grandes capacités, qui peuvent transporter un plus grand nombre de passagers et offrir plus de confort, BAOBAB Express peut réaliser des économies d’échelle.

  • A l’avenir, l’entreprise veut également explorer d’autres pistes, à savoir : l’organisation d’un service postal, d’un service colis, la location des bus, le transport des travailleurs vers leur lieu de travail, une collaboration avec les guides touristiques, etc.

Chris Van Assche, PDG d’AFRICAN DRIVE, résume la situation comme suit : « Le projet pilote au Bénin est d’ores et déjà une réussite. AFRICAN DRIVE et BAOBAB Express poursuivent leurs investissements sur les personnes, la technique, la technologie et ce, pour garantir un meilleur service afin de propager avec succès le concept, dans d’autres pays africains, tels que le Togo, le Niger, le Burkina Faso, etc. »